À Propos

Dessinateur depuis mon plus jeune âge, photographe depuis l'adolescence, architecte sur le tard, ces 3 modes d'expression sont des moyens pour exprimer mes envies créatrices.

 

Le dessin, je le pratique depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. J'ai débuté par la copie de mes héros de bande dessinée. Je me suis exprimé ensuite dans divers domaines mais c'est par l'utilisation de la perspective que j'ai trouvé mon moyen d'expression favori.

Initialement l'usage de la couleur me faisait peur et c'est au cours de mes études d'architecte que j'ai découvert l'aquarelle, le feutre, l'usage approprié du crayon de couleur. C'est en combinant ces techniques que j'ai affirmé mon style actuel. Depuis peu, j'ai pris un grand plaisir à traduire, au travers de mes créations graphiques mon univers intérieur qui sont comme autant de manière d'exprimer mes états d'âmes, mes sentiments face aux événements de ma vie.

La photographie c'est mon père qui me l'a fait découvrir. Je me souviens de longues séances de projections de diapositives familiales. Parmi toutes ses diapos, se glissaient quelques photos qui sortait de la traditionnelle photo de famille, des photos de voûtes célestes, de ville la nuit. 

J'ai fait mes premières prises de vues à l'aide de son vieil appareil photo, entièrement manuel, avec sa cellule de mesure de lumière qui permettait d'ajuster le diaphragme ou la vitesse, son viseur tunnel et une bonne vieille pellicule 24x36. Il fallait prendre son temps et connaitre les bases de la photographie pour en tirer quelque chose.

Et puis le kodak 110 est arrivé, avec sa pellicule encapsulée, ses réglages automatiques et son format de photo réduite. C'est malgré tout avec cet appareil que j'ai commencé à faire des photos jugées "bizarres" par mon entourage: photos d'objets rouillés, de décharges comme ils en existaient encore beaucoup dans mon adolescence.

Vers la fin des années 80, fort de l'argent gagné lors d'un petit boulot d'été, j'ai acquis d'occasion mon premier reflex Fuji et je me suis inscrit dans le petit club photo du quartier. Ce fut la révélation, au sens propre comme au sens figuré. La révélation de voir son travail de prise de vue apparaître dans le bac du révélateur, la découverte de la magie du noir et blanc.

Éternel amoureux de la ville, mon travail est celui d'un observateur permanent de notre cadre urbain, pour le proposer sous un autre angle, pour en extraire le détail devenu invisible pour la plupart des gens, pour remettre en valeur notre environnement si souvent décrié. 

Cinéphile de longue date, lors de mes prises de vues j'ai souvent en mémoire une scène de film, l'univers de réalisateurs comme Martin Scorsese, Brian de Palma, Tim Burton ou bien encore  Francis Ford Coppola, et j'essaie alors de retrouver cette univers qui m'a fait tant voyager.

 

 

Ce porte-folio est la synthèse de mon travail de création, photographique, plastique, graphique.

Me contacter, me suivre

  • Facebook - Black Circle
Me contacter, me suivre :

  • Facebook - Black Circle

© Laurent Devin 2018